La réussite par le baseball : Ashley Stephenson

December 14, 2016


La série intitulée « La réussite par le baseball » permet à baseball.ca de parler d’ex-baseballeurs ou baseballeuses qui ont utilisé notre sport pour réussir plus tard dans la vie. 

Le baseball est un sport qui permet de tirer de grandes leçons de vie et qui favorise l’apprentissage de nombre de façons de faire qui contribuent à la réussite dans la vie, que ce soit sur ou hors du terrain de baseball!

Après Dominic Therrien, après Isabelle Higgins, après Chris Begg, parlons aujourd’hui d’Ashley Stepheson.

 

De tous les membres de l’équipe nationale de baseball féminin du Canada, Ashley Stephenson est celle qui y est depuis le plus longtemps. Mademoiselle Stephenson était de la troupe canadienne qui a disputé à Edmonton la toute première Coupe du monde de baseball féminin, c’était en 2004. En septembre dernier, Ashley a participé à son septième tournoi de la Coupe du monde de baseball féminin, alors qu’elle a aidé le Canada à égaler sa meilleure prestation lors de ces compétitions, remportant une médaille d’argent.

Hors du terrain de baseball, Ashley Stephenson est professeur d’éducation physique à l’école secondaire Frank J. Hayden de Burlington en Ontario. Elle enseigne entre autres le hockey sur gazon, le hockey masculin et le baseball masculin!

Ashley Stephenson en quelques lignes:

Âge : 34 ans.

Lieu de naissance : Mississauga, Ontario.

Études : diplômé en kinésiologie de l’Université Wilfrid Laurier (avec honneur).

Avec cette institution, elle a été membre de l’équipe de hockey des Golden Hawks (Varsity) avec qui elle a remporté un championnat national, deux médailles d’argent nationales et quatre championnats athlétiques de l’Ontario.

Emploi actuel : professeur d’éducation physique à l’école secondaire Frank J. Hayden.

Association de baseball mineur locale : association de baseball mineur de Clarkson, de Mississauga North et de Toronto.

Faits saillants en carrière : membre de l’équipe nationale canadienne de baseball féminin depuis 2004 et détentrice de cinq médailles en Coupe du monde de baseball féminin (2 d’argent et 3 de bronze). 

Un entraîneur de baseball mineur qui a eu une influence positive sur vous et pourquoi?

Derek Williams a été mon premier entraîneur au baseball. J’arrivais d’une équipe de softball. J’évoluais alors au poste de receveur, mais l’équipe comptait déjà sur un receveur talentueux. L’entraîneur m’a demandé de jouer à l’arrêt-court! Depuis mes années T-Ball, j’avais toujours joué derrière le marbre et j’adorais cela. Mais Derek m’a convaincue que ce serait mieux pour moi. Il était le type d’entraîneur qui poussait constamment ses joueurs à tenter de nouvelles expériences, tout comme à travailler fort! Une de ses maximes favorites était : « Pratiquez tous les jours deux aspects de votre jeu que vous devez améliorer et un élément que vous maîtrisez déjà très bien… pour vous amuser. » Aujourd’hui, c’est à mon tour de répéter cette maxime.

Quelles sont les qualités acquises au baseball que vous utilisez aujourd’hui dans votre carrière?

Le travail d’équipe — mes parents ont toujours été de grands partisans de mes équipes de sports. Ils ont toujours prétendu que cela m’avait appris beaucoup de choses dont l’art de travailler avec les autres, de compter sur mes coéquipiers, d’être une meneuse, mais aussi de suivre les autres leaders de l’équipe, de travailler à la réalisation d’un objectif commun et de partager ma passion avec les autres personnes… et nous pourrions continuer encore longtemps cette liste. Certains de mes meilleurs (res) amis (es) sont mes coéquipiers (ières). Je suis très reconnaissante envers mes parents qui m’ont donné l’opportunité de pratiquer des sports d’équipe, et ce, parce que dans ma vie quotidienne j’ai à travailler avec les gens et que je dois toujours trouver des moyens d’être un membre positif de l’équipe!

Engagement —La règle chez mes parents était que si vous avez pris un engagement dans n’importe quoi, vous deviez y aller à fond. Chaque année où j’ai décidé de jouer au baseball et que j’ai fait l’équipe, c’était un engagement que je prenais et, par conséquent, cela devenait ma priorité. J’ai toujours aimé participer aux séances d’entraînement et aux matchs, mais parfois, comme tous les enfants, j’ai dû faire des sacrifices et manquez d’autres activités, comme des fêtes d’anniversaire ou des expéditions au chalet, parce que je devais jouer au baseball. 

Dans la vie, il faut se consacrer à devenir le meilleur coéquipier qui puisse être et cela implique de s’engager à plein avec l’équipe et de faire tout ce qui est possible pour aider l’équipe à connaître le succès. Je suis toujours dédié aux sports! J’enseigne beaucoup de techniques à l’école, mais je garde une place de premier choix pour enseigner qu’il faut s’impliquer à fond tant sur le banc que sur le terrain.

Éthique du travail —Le baseball est un sport humiliant. Si vous réussissez 3 fois sur 10 lors de vos présences au bâton, vous êtes un grand joueur! Dans toute autre activité, un tel taux de réussite serait un échec monumental!

Une bonne éthique de travail n’a jamais fait de mal à personne! Les bons résultats arrivent lorsqu’on travaille dur. Ma mère était un modèle fantastique pour mon frère et pour moi. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui a travaillé plus dur qu’elle dans la vie et qui ne s’est jamais plaint. Chez nous, l’attente minimum était de donner son 110 %… dans tout : à l’école, au travail, dans les sports. Je me fais toujours un point d’honneur d’avoir une bonne éthique de travail, tant lors des séances d’entraînement que lors des matchs. Je le fais également à l’école où je travaille avec acharnement aux succès de mes étudiants.

Votre meilleure journée au baseball?

Je n’oublierai jamais la première fois que j’ai enfilé le chandail de l’équipe canadienne et que j’ai entendu l’hymne national avant de jouer dans mon premier match! C’était une expérience inoubliable. 

En ce qui concerne ma meilleure journée au baseball, certes que de gagner une médaille d’argent aux Jeux panaméricains a été un jour que je n’oublierai jamais! Les dirigeants du baseball féminin ont lutté pour que notre sport soit inclus lors de ces jeux au Canada et pour la première fois nous y étions! Cela a été un énorme pas en avant pour notre sport. Être en mesure, en plus, de gagner une médaille était un bonus!

 

Partenaires

Rogers

Rogers et Baseball Canada s’unissent pour le rayonnement du baseball à travers le pays! Cette entente d’importance comprend une commandite pour les équipes nationales (incluant l’équipe nationale junior masculine et les équipes nationales sénior masculine et féminine), des opportunités de création de contenu pour Rogers et Sportsnet de même que la journée du baseball au Canada. Visitez rogers.com.

Autres Partenaires +

MLB Canadians

Russell Martin

Équipe MLB: Toronto Blue Jays
Ville: Montréal, QC

L'arbitre de la semaine

Semaine du July 5, 2017

Sam (AB)

La réussite par le baseball

Baseball Canada introduit de nouveaux articles intitulés « La réussite par le baseball », des textes qui mettront en vedette des gens qui ont pratiqué le baseball et qui ont réussi dans la vie. Le baseball est un sport qui apporte plusieurs bonnes leçons de vie et qui enseigne des habiletés qui peuvent être appliquées pour des succès futurs dans la vie de tous les jours, et pas uniquement sur un terrain de baseball.

 

 Dominic Therrien

 Isabelle Higgins

Développement à long terme de l'athlète (DLTA)

Qu'est-ce que le DLTA?

Le Développement à Long Terme de l'Athlète (DLTA) est une approche systémique présentement développée et adoptée par Baseball Canada afin de maximiser le potentiel du participant et son implication dans notre sport.